Infographie

Actualités - Brèves

Les Français ont-ils plus conscience des risques environnementaux en 2022 ?

L’enquête réalisée en mai 2022 sur le sentiment d’exposition des Français aux risques environnementaux (naturels ou technologiques) livre des résultats nuancés. En fonction du risque considéré, du territoire de résidence (exposé ou non), de l’expérience personnelle du risque, la conscience et la connaissance des risques environnementaux sont en effet loin d’être les mêmes chez tous les Français.

Qu’ils soient naturels ou technologiques, les risques environnementaux sont d’une grande diversité : inondations, tremblements de terre, incendies de forêt, volcans, cyclones, accidents nucléaires, contamination industrielle des sols et des eaux, etc.

Tout l’intérêt de l’enquête Eser, menée en mai 2022 par le service statistique du ministère de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires, est de permettre de caractériser précisément le rapport des Français à ces risques :

  • Un sentiment d’exposition plus fort en outre-mer qu’en métropole, dû notamment à l’existence de certains risques spécifiques : plus de deux tiers des enquêtés ultramarins concernés par des risques sismiques et cycloniques estiment y être exposés de manière importante.
  • Un sentiment d’exposition plus marqué lorsqu’on réside dans une commune à risque.
    En métropole, 80 % des enquêtés vivant à moins de 20 km d’une centrale nucléaire ont conscience du risque et 60 % le jugent important. Mais une majorité des Français potentiellement exposés à des risques d’inondation ou industriels paraît encore les ignorer.
  • Le sentiment d’exposition évolue selon les risques.
    Depuis 2007, il a baissé en métropole concernant la pollution de l’air, les risques nucléaires et industriels, tandis qu’il continue de progresser à l’égard des inondations (24 % en 2022 contre 20 % en 2007).
  • Le poids des expériences vécues accroît la conscience du risque.
    Les tempêtes et les cyclones sont les événements auxquels les Français déclarent avoir été confrontés le plus fréquemment (39 % ont déjà vécu un épisode de vent violent en métropole, 73 % en outre-mer).
  • Les inquiétudes face aux risques naturels sont aussi liées au changement climatique.
    Chez les Français les plus inquiets face aux possibles conséquences d’une catastrophe environnementale, 47 % considèrent que le changement climatique a déjà des conséquences sur leur vie quotidienne.

On retiendra aussi que 46 % des Français estiment que les lois et réglementations existantes sont efficaces pour protéger les biens et les personnes face aux risques naturels et technologiques, soit huit points de plus qu’en 2013.

infographie sur « Les Français face aux risques environnementaux - Quelle prise de conscience en 2022 ?»
Télécharger l'image de la figure 3268 (svg, 2.3 Mo)
Figure 3268

Les Français face aux risques environnementaux - Quelle prise de conscience en 2022 ?

Les chiffres en métropole

Sentiment d’exposition aux risques des Français

Pollution de l’air
  • Très ou assez importants : 37 %
  • Peu ou pas importants : 9 %
  • Ne se sentent pas exposés : 54 %.
Nouvelles maladies
  • Très ou assez importants : 27 %
  • Peu ou pas importants : 12 %
  • Ne se sentent pas exposés : 61 %.
Contamination eau/sol
  • Très ou assez importants : 21 %
  • Peu ou pas importants : 8 %
  • Ne se sentent pas exposés : 71 %.
Inondations
  • Très ou assez importants : 17 %
  • Peu ou pas importants : 7 %
  • Ne se sentent pas exposés : 76 %.
Tremblements de terre
  • Très ou assez importants : 12 %
  • Peu ou pas importants : 9 %
  • Ne se sentent pas exposés : 79 %.
Incendies de forêts
  • Très ou assez importants : 14 %
  • Peu ou pas importants : 5 %
  • Ne se sentent pas exposés : 81 %.
Risques industriels
  • Très ou assez importants : 13 %
  • Peu ou pas importants : 14 %
  • Ne se sentent pas exposés : 83 %.
Risques nucléaires
  • Très ou assez importants : 15 %
  • Peu ou pas importants : 6 %
  • Ne se sentent pas exposés : 79 %.

Conscience d’être exposé quand on habite un territoire à risque

Risques inondations
  • Très ou assez importants : 24 %
  • Peu ou pas importants : 9 %
  • Ne se sentent pas exposés : 66 %.
Risques sismiques
  • Très ou assez importants : 42 %
  • Peu ou pas importants : 18 %
  • Ne se sentent pas exposés : 40 %.
Risques nucléaires
  • Très ou assez importants : 60 %
  • Peu ou pas importants : 20 %
  • Ne se sentent pas exposés : 20 %.
Risques industriels
  • Très ou assez importants : 24 %
  • Peu ou pas importants : 6 %
  • Ne se sentent pas exposés : 70 %.

Information Prévention Protection

  • 15 % des métropolitains connaissent les dispositifs de prévention des risques
  • 34 % en ont simplement entendu parler.

Les principales sources d’information concernant les risques :

  • Médias : 26 %
  • Collectivités locales : 25 %
  • Internet : 17 %
  • L’État : 15 %
  • Autres : 18 %.

La moitié des Français jugent que c’est à chacun d’agir pour se protéger face aux risques et ont confiance dans les mesures prises par les pouvoirs publics.

Les Français et le risque inondation

  • 30 % des métropolitains ont vécu une inondation
  • 42 % des métropolitains ayant vécu une inondation jugent y être exposés de manière importante.

Le sentiment d’exposition à l’égard des inondations est en progrès constant :

  • Pour tous les Français
    • 2007 : 20 %
    • 2013 : 22 %
    • 2022 : 24 %
  • Pour les Français habitant dans les territoires concernés
    • 2007 : 23 %
    • 2013 : 22 %
    • 2022 : 34 %.

Le changement climatique a-t-il des conséquences dans votre vie quotidienne ?

  • Oui, c’est déjà le cas : 27 %
  • Oui, dans les 10 prochaines années : 42 %
  • Oui, mais pour les générations suivantes : 22 %
  • Non : 8 %.

Les chiffres dans les DROM

Conscience d’être exposé et expérience du risque dans les DROM

Risques sismiques forts
  • Très ou assez importants : 72 %
  • Peu ou pas importants : 14 %
  • Ne se sentent pas exposés : 14 %

43 % des Ultramarins indiquent avoir déjà vécu un tremblement de terre.

Risques cycloniques
  • Très ou assez importants : 67 %
  • Peu ou pas importants : 14 %
  • Ne se sentent pas exposés : 19 %

80 % des Antillais indiquent avoir déjà vécu un événement cyclonique.

Risques volcaniques
  • Très ou assez importants : 20 %
  • Peu ou pas importants : 12 %
  • Ne se sentent pas exposés : 68 %.

17 % des habitants des DROM ont « tout à fait » confiance dans les mesures prises par les pouvoirs publics en matière de risques naturels (4 % en métropole).

Ouvrir l'horizon