Actualités - Brèves

Depuis 40 ans, l’inventaire ZNIEFF recense la biodiversité la plus remarquable

Créées en 1982 par le ministère de l’Environnement et le Museum national d’histoire naturelle, les zones naturelles d’intérêt écologique, floristique et faunistique (ZNIEFF) identifient et décrivent les secteurs qui présentent le plus grand intérêt écologique en France.

Socle de la connaissance de la biodiversité « patrimoniale », l’inventaire des ZNIEFF identifie et décrit les secteurs qui possèdent un patrimoine naturel terrestre remarquable et en bon état de conservation. Ainsi, les ZNIEFF permettent à la fois de faire connaître, d’alerter et d’aider à la décision pour l’aménagement du territoire. Concrètement, c’est le fruit de la connaissance de terrain des naturalistes locaux.

En 2022, ce dispositif se retrouve en France métropolitaine, dans les cinq départements et régions d’outre-mer ainsi qu’à Saint-Pierre-et-Miquelon. Il regroupe deux types de ZNIEFF :

  • Les ZNIEFF de type 1, recensant les secteurs d’intérêt biologique remarquable, c’est-à-dire des espaces homogènes d’un point de vue écologique et qui abritent au moins une espèce et / ou un habitat rares menacés. La France en compte 1 692 couvrant 68 454 km².
  • Les ZNIEFF de type 2, constituées de grands ensembles naturels riches, ou peu modifiées, qui offrent des potentialités biologiques importantes. Sur le territoire national, il existe 2 370 ZNIEFF couvrant 215 713 km². Elles peuvent inclure des zones de type 1.

Le territoire de Saint-Pierre-et-Miquelon a la particularité d’être couvert en globalité par une ZNIEFF de type 1 ou de type 2.

Les ZNIEFF en France en 2022
Télécharger l'image de la figure 3320 (png, 339 ko)
Figure 3320

Les ZNIEFF en France en 2022

Cette carte montre la répartition géographique des ZNIEFF de type 1 et 2 en France métropolitaine, dans les départements et régions d’outre-mer et Saint-Pierre-et-Miquelon en 2022
Ces ZNIEFF sont principalement concentrées dans la partie orientale du territoire métropolitain et plus particulièrement au sein des massifs montagneux. Dans les territoires et collectivités d’outre-mer, hors Saint-Pierre-et-Miquelon qui est couvert totalement par les dispositifs et les massifs volcaniques de la Réunion, le dispositif reste peu présent.

Cet article vous a-t-il été utile ?

Ouvrir l'horizon