Place à l’action

Actualités - Brèves

Et si nous devenions ambassadeurs d’un numérique plus responsable ?

Les technologies numériques, et plus généralement les équipements électroniques, laissent une empreinte environnementale souvent insoupçonnée. Alors que leurs usages, professionnels en particulier, se développent constamment, l’Agence de la transition écologique (ADEME) nous propose de devenir les « ambassadeurs » d’un numérique plus responsable en sensibilisant nos collègues et nos équipes à tous les impacts environnementaux qui pourraient être réduits.

En France, près de 80 % des salariés utilisent l’informatique dans leurs métiers, près des deux tiers recourent à internet, plus de la moitié possèdent un téléphone portable professionnel et plus d’un tiers un ordinateur portable. Tous ces équipements et leurs usages ont un impact sur l’environnement, avec le prélèvement de matières premières et l’émission de CO2. L’énergie consommée en représente une partie, mais la pollution la plus importante provient de la fabrication des appareils, en particulier l’extraction des minerais indispensables pour les composants électroniques.

Pour réduire cette empreinte environnementale, l’ADEME nous propose d’agir en devenant « ambassadeurs » d’un numérique plus responsable dans notre entreprise. Elle met à notre disposition un ensemble de ressources et d’outils (quiz, posters, newsletters, mémo, fond d’écran de veille) pour nous permettre d’informer nos équipes et nos collègues des « pollutions » du numérique et des bons réflexes à acquérir pour les réduire. On apprend notamment à surfer sur le net de manière responsable en évitant par exemple les recherches inutiles, à prendre soin des appareils électroniques en les entretenant et en les protégeant pour éviter leur renouvellement trop fréquent.

Pour aller plus loin, l’ADEME nous donne des conseils pour adopter dans tous les domaines des réflexes éco-responsables au bureau.

Rappelons enfin qu’une loi du 15 novembre 2021 vise à réduire l’empreinte environnementale du numérique, en application de laquelle un décret du 29 juillet 2022 précise pour les communes et établissements publics de coopération intercommunale à fiscalité propre de plus de 50 000 habitants le contenu et les modalités d’élaboration de la stratégie numérique responsable : quels objectifs de réduction de l’empreinte environnementale du numérique ? quelles mesures pour les atteindre.

Il est temps de passer à l’action !

Un bon usage de la messagerie et de la réunion en ligne permet de réduire l'empreinte environnementale du numérique.
Télécharger l'image de la figure 3247 (svg, 43.3 ko)
Figure 3247
Un bon usage de la messagerie et de la réunion en ligne permet de réduire l’empreinte environnementale du numérique.

Ouvrir l'horizon